Accueil Informatique 3 manières d'écrire de bonnes légendes de photojournalisme :...

3 manières d’écrire de bonnes légendes de photojournalisme : pourquoi faut il écrire une bonne légende de photojournalisme ?

Les photos sont essentielles pour transmettre vos résultats, mais peuvent être impénétrables sans une légende efficace. Il y a des principes communs qui peuvent assurer la transparence dans les articles malgré que les normes d’écriture sont différents. Globalement, le contenu d’une légende devrait permettre à votre lecteur d’interpréter et de comprendre la signification d’une figure sans lire le texte principal. En raison de la nécessité d’être indépendante du reste du texte, la structure d’une légende peut ressembler à celle d’un document épuré, comprenant un titre et une brève description des méthodes et des résultats.

Quelles sont les manières différentes pour écrire une bonne légende de photojournalisme ?

Il existe plusieurs manières d’écrire une bonne légende de photojournalisme, on cite :

  • Comparez et contrastez : prenez votre photo et comparez-la à une autre. C’est l’occasion idéale pour comparer des pommes à des oranges, pour ainsi dire.
  • Décrivez-la : au lieu de vous concentrer sur une vue d’ensemble de votre photo, prenez une partie minuscule de votre photo et couvrez-la en profondeur. Décomposer une photo vous donne l’occasion de partager des informations détaillées que vous ne trouverez nulle part ailleurs.
  • Faites en sorte que le sujet soit pertinent : votre photo est peut-être un peu aride et ennuyeuse, mais vous pouvez la rendre intéressante et pertinente si vous êtes disposé à le faire de cette façon. Pouvez-vous trouver un phénomène récent de la culture pop, un film ou une émission de télévision présentant quelque chose à avoir avec votre photo ? C’est le moment de faire des références rapides.

Quelles sont les étapes à suivre pour écrire une bonne légende de photojournalisme ?

Pour écrire une bonne légende de photojournalisme, il faut suivre les étapes suivantes :

  • Le lecteur doit être identifié : on peut comparer une bonne légende à un dialogue avec le lecteur.
  • Il faut attirer l’attention : il est très important de remplir votre légende avec des titres qui attireront l’attention du lecteur.
  • Ça doit être intéressant : c’est obligé que votre légende soit très intéressante, pour qu’elle incite le lecteur à lire. Votre lecteur ne doit surtout pas s’ennuie, c’est un critère très important.
  • Elle doit être facile à lire : utilisez des sous-titres pour séparer le texte et rendre les paragraphes clairs. Écrivez dans un style de conversation semi-informelle. Et assurez-vous que vos idées sont bien organisées. La phase de planification est vitale pour cela. Passez 5 à 10 minutes à réfléchir à vos idées et choisissez les trois ou quatre meilleures.
  • Ecrire une bonne fin : dans un essai, résumez les points précédents et tirez-en une conclusion. Mais dans une légende, il est préférable de donner aux lecteurs quelque chose à penser, peut-être en leur posant une autre question ou en les appelant à agir. Souvent, les meilleures terminaisons sont liées au point de départ.